Imarcom.net

Création de site web

Projet de végétalisation et d’aménagement de fossés fleuris

près de la piste cyclable longeant le Chemin du Lac

Dans les prochaines semaines, le CBLSA réalisera un projet pilote de végétalisation et d’aménagement de fossés fleuris dans le cadre du programme de lutte contre l’érosion du sol dans le bassin versant du lac.

Les fossés jouent un rôle important dans la gestion des eaux pluviales en milieu urbain : ils les collectent, drainent les sols et acheminent ces eaux vers le lac, de façon à ce que les surfaces imperméables urbaines demeurent bien au sec.

Par contre, dans un fossé, le sol dénudé exposé aux intempéries est très susceptible à l’érosion, surtout  si la pente est forte. Les sédiments générés se retrouvent éventuellement dans le lac. Pour contrer ce phénomène, la végétalisation des fossés est primordiale. Et pour en maximiser l’efficacité, la végétation établie devrait être laissée à l’état naturel donc, ne pas être tondue.

Or, plusieurs tronçons de fossés le long de la piste cyclable du Chemin du Lac ont été colonisés par la végétation naturelle suite à la fin des travaux de raccordement au réseau d’égout sanitaire. Les plantes indigènes s’y étant installées de façon opportuniste, pêle-mêle, sans harmonie aucune. Les résidents préfèrent les tondre pour « faire plus propre ». De plus, en raison des pluies abondantes ce printemps, certaines plantes ont poussé de façon démesurée, ce qui entraîne des problèmes de visibilité pour les cyclistes et les automobilistes.

Quel serait le compromis entre le maintien de l’état naturel du fossé, la sécurité routière et l’acceptabilité citoyenne ?

Le CBLSA fait le pari que le concept de « fossés fleuris » répondra à tous ces objectifs. Il s’agit de transformer un fossé déjà végétalisé en y favorisant la domination de certaines plantes à fleurs indigènes et en y implantant des plantes horticoles capables de survivre en situation de compétition. Le choix des plantes permet de contrôler la hauteur de la végétation et d’agencer les périodes de floraison tout au long de l’été. L’entretien s’effectue par la taille des fleurs fanées plutôt qu’une tonte systématique de toute la végétation, pour une meilleure protection du lac St-Augustin ! 

À suivre !

 

Le CBLSA dans l'APPEL, 27 mai 2015 - à lire !

http://www.lappel.com/Actualites/Societe/2015-05-24/article-4151564/Chantiers-prioritaires-pour-la-sauvegarde-du-lac-Saint-Augustin/1


Merci M. Sam Hamad !

 

Une vision d’avenir pour le lac St-Augustin et sa mise en image 

Le CBLSA tient à remercier la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures, et son comité responsable du  Fonds d’aide au développement du milieu (FADM), pour avoir rendu possible la réalisation de cette capsule visuelle.

 


 




Mise en contexte
 : Considérant essentiel de procéder à une réflexion sur le futur du lac pour sa mise en valeur à long terme,  le CBLSA a réalisé des consultations pour déterminer une vision d’avenir du lac qui soit partagée par la population. Cette vision permettra de définir un positionnement d’avenir et des vocations pour le plan d’eau qui s’avèrent conséquents et durables à long terme.

Voici l’énoncé retenu pour décrire toutes les facettes de la vision d‘avenir pour le lac Saint-Augustin : «Plan d’eau naturel unique dans l’agglomération de Québec, modèle environnemental, le lac Saint-Augustin offre une expérience récréative authentique accessible au public en plus d’une qualité de vie suscitant la fierté, fruit d’un engagement collectif durable.»

 

L'équipe du CBLSA

Le CBLSA est un organisme sans but lucratif créé en 2001 par les gens du milieu pour travailler à la sauvegarde et à la restauration du lac Saint-Augustin, un joyau du patrimoine naturel de la capitale. Membre de l’Organisme de bassin versant de la capitale (OBVC) qui a été créé par le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec, le CBLSA compte un conseil d’administration de 16 postes de représentants des secteurs communautaire, corporatif et municipal.

Site optimisé pour Firefox 3.6 et Explorer 8.0